#eb5658

 PROJETS filière fruits bio

Liste des projets fruits bio

PROJET AMANDES : Plan de relance de la filière amandes bio 
 
PROJET CERISES : Mise en place d'une filière d'approvisionnement de cerises pour une industrie agroalimentaire
 
PROJET COINGS : Mise en relation d'une industrie agroalimentaire avec des producteurs de coings

 

Amandes

01Projet

Plan de relance de la filière amandes bio

Face à l’augmentation des prix sur le marché mondial et l’augmentation de la consommation, les transformateurs d’amandes ont émis leur volonté de s’engager dans une relance de la filière afin de sécuriser leurs approvisionnements sur le territoire français.
La production d’amandes bio françaises est aujourd’hui anecdotique. Mais, les producteurs ont également le souhait de diversifier leurs productions vers cette culture endémique de la Provence.

 
Face à ce contexte favorable, un plan de relance de la filière amandes bio et conventionnelle a été initié par la Chambre Régionale d’Agriculture. Dans ce cadre, Appro-Bio-Paca apporte les spécificités de la filière bio dans les groupes de travail qui se mettent en place. Des défis d’ordre technique, économique et de structuration de filière, seront à relevés.
 
Les partenaires impliqués

PERL'AMANDE

Sofalip regroupe quatre sociétés, dont Perl’amande à Oraison (04). Celle-ci élabore notamment des boissons végétales, purées de fruits secs et pâtes à tartiner, exclusivement bio.
 
François Rochet (directeur) et Olivia Panepinto (acheteuse) se sont tournés vers Appro-Bio-Paca pour les aider à développer leurs approvisionnements en amandes bio de la région.
 
D’autres transformateurs bio de la région ont également manifestés leur intérêt et enthousiasme pour participer à ce plan de relance (nougatiers, confiseurs, etc.).
 

GIPA ET PRODUCTEURS

Le GIPA (groupement interrégional des producteurs), présidé par Pierre Silvain, vient d’être relancé, après 10 ans de sommeil. 
Il a pour vocation de regrouper les acteurs conventionnel et bio.

TECHNICIENS ET INSTITUTS DE RECHERCHE

Notament le GRAB (Groupement de Recherche en Agriculture Biologique)

 

PARTENAIRES D'APPRO-BIO-PACA

Chambre Régionale d’agriculture :
coordonne le plan de relance (conventionnel et bio).
Friaa et Critt Agroalimentaire : 
représenteront les transformateurs d’amandes.
Coop de France Alpes-Méditerranée et Bio de Provence :
représenteront respectivement les coopératives et producteurs bio.
Les structures seront mobilisables en fonction des projets qui émaneront du plan de relance.
 

 

L'avancée du projet
Cette démarche collective s’effectuera sur le moyen terme. Les plus grosses problématiques qu’il faudra résoudre sont d’ordre technique, notamment pour trouver des moyens de lutte contre la guêpe Eurytoma amygdali, à l’aide de projets de Recherche et Développement et d’essais chez les producteurs. Les questions d’ordres économiques, de structuration de filière, de pré-transformation seront également au cœur des discussions.
L’objectif du plan de relance est de mobiliser l’ensemble des acteurs : producteurs, transformateurs, structures de pré-transformation, techniciens, structures de recherche, structures d’accompagnement, collectivités territoriale, etc.
 

Cerises

02Projet

Mise en place d’une filière d’approvisionnement de cerises pour une industrie agroalimentaire

L’industrie agroalimentaire participante au projet souhaite concevoir une nouvelle compote à base de purée de cerises bio, provenant de la région Sud-Est (pour la récolte 2014). APPRO-BIO-PACA se porte volontaire pour aider cet industriel à identifier des producteurs intéressés pour diversifier leurs débouchés et capables de fournir des échantillons de cerises. Appro-Bio-Paca contribue également à la rechercher d’une industrie agroalimentaire de première transformation pour faire des essais de purée à partir échantillons de cerises de différentes variétés.

Les partenaires impliqués

INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE (CONFIDENTIEL)

Pour des raisons de confidentialité, l’entreprise ne souhaite pas que son nom soit cité.

L’IAA a un besoin d’environ 15 t de cerises bio par an. Elle ne possède pas d’outil de dénoyautage et de réduction en purée. Elle doit donc faire appel à un intermédiaire. Elle souhaite ensuite réaliser des essais sur différentes variétés de cerises bio, représentatives dans le Sud Est, afin d’identifier celles pouvant répondre à ses attentes. Ensuite, elle souhaite contractualiser de manière durable avec des producteurs motivés.

INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE (CONFIDENTIEL)

Industrie agroalimentaire spécialisée dans la prétransformation des fruits

N’ayant pas les outils de pré-transformation en interne, l’industrie doit faire appel à cette industrie de pré-transformation pour dénoyauter et surgeler les cerises. Dans un premier temps, l’entreprise a réceptionné et transformé les échantillons de cerises. Ensuite, elle sera en mesure de répondre à la demande concernant les 15 t de cerises.

PRODUCTEURS

Les producteurs n’ont pas encore été sélectionnés par l’entreprise.

Des producteurs cultivant des variétés de cerises bio et intéressés pour approvisionner une industrie agroalimentaire ont été identifiés et mis en relation avec l’industriel

 

L'avancée du projet

Le travail réalisé dans le cadre d’Appro-Bio-Paca a permis de mettre en évidence la non-viabilité de la mise en place d’une filière de cerises pour cet industriel. En effet, lors de la recherche de producteurs intéressés par la démarche, nous nous sommes aperçus que l’offre en cerises bio dans la région est assez dispersée. Plusieurs variétés ont été proposées avec un étalement de la fourniture de la matière première dans le temps, ce qui induit plus de risque sur la constance de la qualité de la purée. C’est un produit fragile à travailler et qui nécessite pour le transformateur de recevoir tous les lots en même temps pour fabriquer la purée de cerises. Ainsi, pour atteindre les volumes demandés par l’industrie, un approvisionnement auprès de nombreux producteurs serait nécessaire, ce qui n’est pas envisageable pour l’industrie en question. De plus, le coût de revient de la purée (prix producteur + rendement de transformation + coût de transformation) ne permet pas d’envisager le lancement d’une nouvelle compote contenant de la cerise bio régionale. L’industriel a souhaité rester sur un approvisionnement national.

Coings

03Projet

Mise en relation d’une industrie agroalimentaire avec des producteurs de coings

L’industrie agroalimentaire participante au projet souhaite trouver des coings bio de la région Sud Est pour la récolte de 2014. APPRO-BIO-PACA se porte volontaire pour l’aider à identifier des producteurs susceptibles de pouvoir répondre à cette demande.

Les partenaires impliqués

INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE (CONFIDENTIEL)

Pour des raisons de confidentialité, l’entreprise ne souhaite pas que son nom soit cité.

L’IAA a déjà identifiée elle-même un approvisionnement de 2 tonnes de coing. Cependant, elle aurait besoin de 10 tonnes de plus pour pouvoir lancer sa gamme de produits en 2014. Elle a rédigé un Cahier des Charges sur la base duquel, les producteurs vont pouvoir être sélectionnés.

PRODUCTEURS

Les producteurs n’ont pas encore été sélectionnés par l’entreprise.

Des producteurs de coing bio du Sud-Est intéressés pour approvisionner une industrie agroalimentaire seront identifiés et mis en relation avec l’industriel.

 

L'avancée du projet